Voir la page en français

Febuary 2019

Tusday 5th

14h00 – Salle Rouge


Melle LIU Yanpei 

« Phosphoregulation of photorespiratory enzymes in Arabidopsis thaliana.».

Abstract Photorespiration is an essential process in oxygenic photosynthetic organisms, that is triggered by the oxygenase activity of Ribulose-1,5-Bisphosphate Carboxylase/Oxygenase (RuBisCO) leading to the production of 3-phosphoglycerate and 2-phosphoglycolate (2PG). Toxic 2PG is recycled by the photorespiratory cycle which involves eight core enzymes and takes place in chloroplasts, peroxisomes, mitochondria and the cytosol. Photorespiration leads to a reduction of photosynthetic CO2 assimilation and the photorespiratory cycle has a high energetic cost, so it has been considered as a wasteful process. However, the severe growth phenotypes of photorespiratory mutants reflect the importance of this process in air-grown conditions. Current data indicate that seven of the eight core photorespiratory enzymes can be phosphorylated, thus suggesting that phosphorylation could be a critical regulatory component of the photorespiratory cycle. In order to understand the regulation of the photorespiratory cycle, we explored the role of mitochondrial serine hydroxymethyltransferase 1 (SHMT1) and peroxisomal hydroxypyruvate reductase 1 (HPR1) phosphorylation on enzymatic activities, plant metabolism and abiotic stress resistance. This was achieved by producing phospho-mimetic (serine/threonine mutated to aspartate) or non-phophorylatable (serine/threonine mutated to alanine) recombinant enzymes either in E. coli or in relevant Arabidopsis thaliana mutants (shm1-1 and hpr1).

-

Monday 11th

14:00 H - Bâtiment 630 - Salle Rouge

Dr. Paula FERNANDEZ
Instituto de Biotecnologia, CICVyA, INTA-IABIMO, INTA-CONICET – Hurlingham, Pcia. de Buenos Aires, Argentina

« Early leaf senescence in sunflower (Helianthus annuus L.): ‘omics’ data integration towards the understanding of a complex trait »

Invitation: Martin Crespi

 -

Wednesday 13th

14h - Amphitéatre

Sovanna Tan

"Functional characterization of cytokinin signalling transcription factors involved in Medicago truncatula symbiotic nodulation"

L’interaction symbiotique légumineuses-rhizobium nécessite l'infection des racines de la plante par les bactéries et l’initiation de divisions cellulaires dans le cortex racinaire. Les cytokinines sont des hormones végétales agissant via une signalisation par phosphotransfert qui conduit à l’activation de Régulateurs de Réponse de type B (RRBs), des facteurs de transcription régulant l'expression des gènes de réponse primaire aux cytokinines. Une étude phylogénétique menée sur plusieurs espèces de légumineuses a révélé une expansion génique de la famille des RRBs et l’apparition de formes non-canoniques de ces facteurs de transcription. Chez Medicago truncatula, MtRRB3 est le RRB le plus fortement exprimé dans les racines et les nodosités et est impliqué  dans la nodulation. En effet, les plantes dont l’expression de MtRRB3 a été réduite par ARNi ainsi que des mutants rrb3 présentent une    diminution significative du nombre de nodosités formées. De plus, l’expression de gènes associés à la nodulation, tels que "Nodulation Signalling Pathway 2" (MtNSP2) et "Cell Cycle Switch 52A" (MtCCS52A), est réduite en réponse aux cytokinines dans ces mutants. Des fusions transcriptionnelles avec le rapporteur GUS montrent que MtRRB3, MtNSP2 et MtCCS52A présentent un profil d’expression spatiale largement chevauchant dans les racines et les nodosités. Des expériences de ChIP-qPCR et de trans-activation en protoplastes indiquent par ailleurs que MtRRB3 peut respectivement interagir avec et activer les promoteurs des gènes MtNSP2 et MtCCS52A. Cette thèse a donc permis d’établir des mécanismes moléculaires impliqués dans les régulations transcriptionnelles médiées par les cytokinines lors de la mise en place des nodosités symbiotiques fixatrices d’azote.

-

Mercredi 20 Février

14h30–Bâtiment 630 – Amphithéâtre


Mr. Olivier LE GALL
Directeur de recherche INRA. Président du Conseil français de l'Intégrité Scientifique

«La vérité n'est pas la vérité. Intégrité de la recherche pour une science responsable »

Invitation: Martin CRESP