See this page in english

Les organites, au cœur de la réponse des plantes aux agents pathogènes

Équipe OGE / Claire Lurin

 

En collaboration étroite avec l’Équipe Réseaux génomique, une méta-analyse des données générées par la plateforme POPS d’une part et par la plateforme InterATOME d’autre part a permis d’identifier 2 réseaux génomiques d’Arabidopsis : un réseau de co-régulation de gènes et un réseau de d’interactions protéine-protéine. Ces 2 réseaux illustrent la position centrale des organites dans la réponse des plantes aux stress en général et aux agents pathogènes en particulier. Une analyse détaillée de ces réseaux permet d’identifier bon nombre de gènes candidats que nous sommes en train de caractériser.


Les réseaux de co-régulation de gènes et d’interactions protéine-protéine identifient des gènes candidats