See this page in english

Le développement de blé avec un gluten hypoimmunogène

Le développement de blé avec un gluten hypoimmunogène est empêché par la législation européenne sur l'édition génomique

Les grains de blé contiennent du gluten. Ce gluten est composé de deux catégories de protéines, les gluténines et les gliadines. Les gluténines confèrent l'élasticité à la pâte à pain et sont indispensables à la panification. Les gliadines, moins importantes, participent à la viscosité de la pâte. Certains fragments des gliadines, dits « immunogènes », sont reconnus comme des antigènes par le système immunitaire de certaines personnes. Une réaction auto-immune est alors initiée entraînant une inflammation de l'intestin appelée maladie cœliaque. Dans ce cas, le seul remède est un régime sans gluten, difficile à suivre.

Afin de confectionner des aliments à base de blé pouvant être consommés par les patients atteints de la maladie cœliaque, nous avons tenté l’édition de gènes avec les techniques CRISPR/Cas9 afin de retirer les fragments immunogènes des gliadines ou d'éliminer complètement certains gènes codant pour ces protéines. L’édition des gènes est aujourd'hui la seule méthode pour y arriver car le blé tendre est hexaploïde et son génome contient des dizaines de gènes de gliadines situés sur 12 chromosomes différents. Toutefois, la législation sur l'édition génomique dans l’Union Européenne empêche le développement et la commercialisation de variétés de blé ayant un gluten hypoimmunogène.

Wageningen University & Research
Wageningen
Pays-Bas

Conférence diffusée en ligne et en direct :
https://mediaserver.ips2.upsaclay.fr/permalink/l125ce6e584064ds7a2t

Amphithéâtre de l’Institut de Sciences des Plantes - Paris-Saclay (IPS2)
Bâtiment 630,
rue de Noetzlin
Plateau du Moulon
91190 Gif-sur-Yvette